Développé couché : le guide ultime

Le développé couché : Technique, Progression & Performances

Quand on découvre que vous faites de la musculation, on ne vous demande pas combien vous squattez ou tirez au soulevé de terre (sauf les athlètes de force évidemment). Non, la plupart de temps on vous demande « et t’as combien au développé couché » ? C’est probablement le mouvement le plus connu des mouvements de musculation !

Tout le monde veut un gros « bench », n’est-ce pas ?

Ce guide s’adresse aux hommes comme aux femmes, et comprend 8 grandes parties :

  1. la première couvre les bases anatomiques et physiques nécessaires pour appréhender le mouvement.
  2. La seconde creuse la biomécanique du mouvement en détail, et en particulier ce qu’implique l’écartement des mains, la poussée des jambes et la trajectoire de la barre sur le mouvement. À moins que vous soyez étudiants en STAPS ou BPJEPS, ces deux premières parties peuvent être survolées.
  3. La partie 3 passe en revue le mouvement en lui-même : setup, technique et exécution correcte.
  4. La quatrième partie sera une aide au diagnostique de vos faiblesses sur le mouvement, leurs causes probables et comment les traiter.
  5. La partie 5 liste les erreurs les plus courantes à éviter au développé couché.
  6. Nous verrons en partie 6 comment améliorer son développé couché.
  7. En partie 7 nous verrons comment éviter les douleurs et les blessures.
  8. Enfin la dernière partie prendra la forme d’une FAQ pour discuter de problématiques qui ne rentraient pas vraiment dans les autres parties.

Ce que vous n’apprendrez pas dans ce guide :

  • comment prendre des pectoraux avec le développé couché. Nous traitons ici du mouvement en lui-même et de son optimisation dans un but principal de développement de la force.
  • si votre morphologie est adéquate pour le mouvement ou non. C’est un sujet qui est intéressant à creuser si votre principal objectif est de prendre du muscle sur vos pectoraux. En revanche si votre objectif est d’améliorer vos performances, que vous ne soyez pas “fait” morphologiquement pour le développé couché ne devrait surtout pas vous empêcher de chercher à progresser et optimiser votre mouvement !